Forum dédié aux multiples aspects de la vie quotidienne de nos ancêtres
 
AccueilAccueil  Portail*Portail*  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Les forums thématiques sont fermés. Les documents seront en libre lecture sur Calaméo


Partagez | 
 

 Les lavandières et les lavoirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alice
Admin


Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Les lavandières et les lavoirs   Sam 24 Mai - 21:35

A lire deux articles sur les lavandières sur le site de la gazette de Thierry Sabot.



La vie quotidienne de nos ancêtres

Le lavoir de la grille , par Michel Carcenac

Et

Mémoires de notre temps

Au lavoir des « Barraques » vers 1925, par Marie Lavial
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Admin


Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Le lavoir de la grille , par Michel Carcenac   Dim 25 Mai - 8:29

La vie quotidienne de nos ancêtres

Le lavoir de la grille , par Michel Carcenac

depuis la gazette de Thierry SABOT



Avec l’arrivée de l’eau courante en 1908, cette grande lessive annuelle est remplacée par des lessives faites plus souvent, tous les huit ou quinze jours.



Dans la vallée de la Croux, ce lavoir est fort apprécié, le ruisseau est rapide, l’eau est claire, mais il est à quinze cents mètres de Belvès. Après s’être éreintées toute une journée, gelé les mains et les genoux en hiver, ces pauvres femmes doivent remonter une côte dure, le linge mouillé et pesant sur une brouette. Antoine amène sa lavandière au lavoir et la ramène avec sa camionnette.

Zéphyrin, possède cinquante-deux chemises, une par semaine. Cependant, les cols sont en celluloïd et donc toujours impeccables, de même que les manchettes.

La lessive se fait une fois par an. Le linge est mis à tremper dans un cuveau de bois de pin avec un sac de cendres de peuplier ou de noyer tamisées, et il subit alors les différentes opérations effectuées par les « lessiveuses ». Cette lessive est ensuite confiée aux lavandières qui effectuent un travail plus pénible en plongeant, battant, frottant, essorant et tordant. Cette opération s’effectue en été, car on peut faire sécher le linge sur l’herbe coupée.



Avec l’arrivée de l’eau courante en 1908, cette grande lessive annuelle est remplacée par des lessives faites plus souvent, tous les huit ou quinze jours. Les produits, comme la Saponite, sont arrivés. Malgré tout, les lavandières continuent d’aller au lavoir, sauf pour le petit linge, et cela a duré a duré jusqu’à l’arrivée des machines vers 1960. Les femmes allaient chez les particuliers chercher avec une brouette la panière de linge sale et rapportaient le linge égoutté mais encore mouillé. De nos jours, bien que possédant des machines, les Portugaises se rendent encore au lavoir des Fontaines où elles échangent des cancans, se disputent et parfois même se crêpent le chignon. Les lavoirs ont toujours été des lieux de rencontre privilégiés pour les femmes, Homère le savait.

Sur le cliché, on remarque la grande table de pierre dure sur laquelle la femme frotte et savonne avec le gros cube de savon de Marseille et la brouette spéciale où l’on posera directement le linge mouillé.




*****

Découvrir Le Périgord d’Antoine Carcenac : (photographies 1899 - 1920).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Admin


Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Au lavoir des « Barraques » vers 1925, par Marie Lavial   Dim 25 Mai - 8:31

Mémoires de notre temps

Au lavoir des « Barraques » vers 1925, par Marie Lavial

sur la Gazette de Thierry SABOT



En ce temps-là, rares étaient les foyers qui avaient l’eau courante sur l’évier. Cette eau, il fallait parfois parcourir toute la rue avec cruche et seau pour les remplir à la fontaine ou au « bachat ».

Le jour de la lessive, les femmes se levaient tôt pour se rendre au « bassin », le lavoir public. De bonne heure, on avait sa place sur la « pierre » et dans le bassin l’eau s’était renouvelée pendant la nuit.

Je revois la « Glaudine », la « Ricane », la « Toinette » avec leur baluchon de linge, leur brosse à chiendent et leur gros morceau de savon de Marseille, poser de temps à autre leur seau d’eau bouillante sur le bord du trottoir. Ce seau d’où s’élevait un tourbillon de vapeur d’alcali.

Chaussées de galoches à semelles de bois, elles portaient, attachée sur le ventre, une « basane » de chanvre, protection traditionnelle contre l’eau glacée du bassin.

Les heures passées à genoux, sur le paillasson de la « caisse », ou debout, brossant, « chauchant » sans relâche, passaient vite car on « piaillait » sans arrêt, en vidant son « benon ».

- « Vous savez, la fille Machin, elle fréquente le “mitron”. La mère Julie a fait faire un joli caveau. Le Toine ! Il a pris une de ces “cuites” ! La Jeanne faisait des “coqueilles” pour mettre dans le sac de mine de son Guste... » Et patati, et patata !!!

On ressortait du bassin la « balle » en osier dégoulinante sous le bras. Les vêtements tout humides des éclaboussures provoquées par les grands coups de « maluche ».

C’était tout de même plus distrayant que de mettre en marche sa machine à laver !!! (Souvenir d’enfance de Florentine Prudhomme, récit recueilli par Marie Lavial).
Note : Ce témoignage a été publié une première fois dans le recueil « Mémoires de notre temps », par les membres du Club de l’Age d’Or, à La Ricamarie (Loire) (non daté). En le publiant provisoirement ici, nous souhaitons rendre hommage au remarquable travail de nos « anciens » et ainsi respecter leur volonté : « Nous chargeons la jeune génération de conserver notre patrimoine et de le transmettre » Marie Lavial, La Ricamarie, Mai 1985.

Proposer un témoignage ou un souvenir d’enfance dans La Gazette-Web...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les lavandières et les lavoirs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les lavandières et les lavoirs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Gironde) Les Lavoirs de Gironde
» Théâtre "Paroles de lavandières" à Boulleret

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Ancêtres Au Quotidien :: METIERS ANCIENS :: Métiers de la rue-
Sauter vers: